Protection des dénonciateurs

Campax s’engage à instaurer un climat de dialogue ouvert et à améliorer les conditions cadres pour les dénonciateurs dans l’économie, l’État et la société de notre pays.

Comme le prouvent les différents scandales découverts par les dénonciateurs en Suisse et ailleurs, les dénonciateurs sont une partie importante d’une société démocratique qui fonctionne – ils doivent donc être protégés. C’est l’une des tâches centrales de SwissLeaks : garantir la protection et la transparence, une tâche qui est encore insuffisamment remplie par l’État suisse.

Dans une tragédie législative, le Conseil fédéral et le Parlement ont fait avancer et reculer la protection des dénonciateurs comme une patate chaude depuis 7 ans. Une amélioration significative de la situation n’est pas prévisible à l’heure actuelle. En collaboration avec la campagne SwissLeaks, Campax veille à ce que des cercles plus larges de la société civile s’engagent à mieux protéger les dénonciateurs et à ce que le nouveau parlement élu fin 2019 fasse enfin des progrès.

Avec SwissLeaks, Campax a créé une plateforme où les griefs et les menaces au bien commun peuvent être révélés sans aggraver sa propre situation. Une plate-forme dotée de connaissances spécialisées dans divers domaines pour examiner la qualité des faits avant qu’ils ne soient rendus publics et n’aient des conséquences inutiles ou indésirables.