Campax

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Suivi des erreurs commises par autorités de poursuite pénale dans le traitement des victimes de violences sexuelles et sexistes

L’échec de la police dans le cas de Fabienne W. de Schaffhausen suscite depuis quelques semaines une grande indignation. Mais il ne s’agit pas d’un cas isolé, les victimes de violences sexuelles et sexistes font régulièrement état d’un retraumatisme dans leurs relations avec les autorités. Avec notre outil, nous voulons donner de la visibilité aux personnes concernées et présenter la grande diversité des expériences.

De quoi s’agit-il ?

Malheureusement, nous entendons souvent parler d’erreurs, voire d’échecs, de la part des autorités chargées de l’application des lois (police, parquet, tribunaux, médecine légale) lorsqu’il s’agit de traiter avec les victimes violences sexuelles et sexistes. Dernièrement, l’histoire de Fabienne W. de Schaffhouse a fait beaucoup de vagues. Si vous avez subi des violences sexuelles et que vous avez ensuite fait de mauvaises expériences dans vos contacts avec les autorités de poursuite pénale, écrivez ici un rapport dans le Tool.

À qui s’adresse notre Monitoring ?

Vous n’avez pas été pris·e au sérieux alors que vous dénonciez des violences sexuelles. Des questions inappropriées vous ont été posées lors de l’interrogatoire. La police a minimisé la violence que vous avez subie ou vous a fait croire que c’était de votre faute. Nous voulons entendre votre vécu et lui donner de la visibilité

Pourquoi la collecte est-elle importante ?

Aujourd’hui, on n’a pas idée de l’ampleur des erreurs commises par les forces de l’ordre dans leurs relations avec les victimes et dans les poursuites judiciaires. Nous voulons recueillir le plus de témoignages possible grâce à notre outil de signalement. C’est en effet le seul moyen pour nous de montrer qu’il ne s’agit pas de cas isolés et d’appeler les politiques à agir au niveau national.

Vous avez besoin d’une aide professionnelle ?

Nous sommes une organisation de campagne. Vous pouvez trouver un soutien spécialisé en cas de violence sexuelle auprès des centres d’aide aux victimes : www.aide-aux-victimes.ch Vous pouvez choisir librement le centre de consultation. Sur www.aide-aux-victimes.ch vous trouverez un service de conseil en ligne. Les conseils et l’accompagnement sont gratuits et ne dépendent pas uniquement de la durée de ce ressenti de violence. L’aide aux victimes peut également vous soutenir en vous proposant des prestations telles qu’une aide financière pour les thérapies, les frais de santé ou un conseil juridique.

Notre outil devrait certainement être ouvert pendant les deux prochaines semaines et fournir les premiers résultats dès le 14 juin.

Financer un travail important pour les victimes de violences sexuelles ❤

La diffusion et la maintenance de notre outil de suivi ont un coût. Pour pouvoir faire ce travail important, nous avons besoin de votre soutien.