Campax

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Wahlen Schriftzug GIF Franzäsisch

Les banques ne sauvent pas le peuple

Les prix des denrées alimentaires du quotidien augmentent et, au lieu que les décisions politiques nous soutiennent, les fonds des prestations d’assurance invalidité (AI) pour les enfants handicapés• sont réduits et les prix des billets des transports publics augmentent. Alors que certaines personnes• désespèrent de pouvoir payer leur loyer ce mois-ci, d’autres se permettent de mener une institution bancaire droit dans le mur, sous couvert de l’État, et en encaissant au passage des bonus juteux pendant des années. Dans ce pays, les profits sont privatisés et dès que des problèmes surgissent, nous, les contribuables•, devons mettre la main à la poche.

Et quel que soit le domaine concerné : augmentation des prestations complémentaires, une retraite décente, des salaires décents ou une semaine de vacances supplémentaires, la réponse du gouvernement fédéral de Berne est toujours la même : « trop cher ». Mais il est tout de même surprenant qu’il parvienne à trouver 50 milliards de francs suisses en quelques jours pour sauver une banque avec l’argent de nos impôts. Il n’est pas acceptable qu’en tant que société, nous puissions créer une plus-value économique, mais que nous ne puissions pas vraiment nous permettre de vivre, tandis que certains PDG• et membres• de conseils d’administration se font plaisir à nos dépens.

Action de Campax avant l'assemblée générale de Credit Suisse 2023 (Photo : Flurin Bertschinger)

La réponse à la question de savoir comment une telle chose a pu se produire est simple, il suffit de jeter un coup d’œil dans la salle des pas perdus : les lobbyistes• des banques, de l’industrie pharmaceutique et des groupes immobiliers sont omniprésents, et notamment en personne au Parlement. Ils bloquent les réglementations et la baisse des prix, par exemple pour les médicaments, ou réduisent les impôts. Mais dans le même temps, ils empêchent l’augmentation du montant des retraites et l’amélioration des conditions-cadres pour des salaires décents. C’est tout simplement scandaleux.

Vous vous demandez parfois où se trouve votre lobby au Palais fédéral ? Les élections nationales auront lieu le 22 octobre. Il y a un mois, plus de 70 % de notre communauté Campax a approuvé notre stratégie pour les élections nationales. Ensemble, nous pouvons désormais élire un Parlement au sein duquel nos voix seront mieux représentées. Vous voulez nous aider à rendre ce changement possible ?

Alors, votez cet automne pour un Parlement juste et équitable, et cliquez dès maintenant sur le bouton pour rendre votre vote visible. Car ce n’est que si nous parvenons à convaincre suffisamment d’entre nous à se rendre aux urnes que nous pourrons avoir une influence réelle sur la composition de ce Parlement.

Vous pensez que votre voix n’a aucune influence ? C’est précisément ce sentiment d’impuissance que les puissants veulent vous donner. Mais ensemble, nos voix ont un poids. Ensemble, nous pouvons définir des règles pour mettre fin à l’arnaque éhontée de quelques-uns•, tout en réalisant des économies aux dépens de la collectivité.

Wahlen 2023 Symbol Klimawandel Erderwärmung

La crise climatique s’est également invitée dans notre vie quotidienne :

  • pénurie d’eau potable
  • étés caniculaires et feux de forêt
  • Plus assez de neige en hiver pour les sports d’hiver
Wahlen 2023 Symbol Diversität Antirassismus

Problèmes liés à la hausse des loyers et du coût de la vie ?

  • Le pouvoir politique ne veut rien faire, bien au contraire : les prix des transports publics ont augmenté et on serre encore davantage les budgets assignés à la prévoyance vieillesse.
  • En revanche, il y a suffisamment d’argent pour sauver les banques. C’est scandaleux !
  • Nous élisons un Parlement pour le peuple, pas pour des profiteurs•.
Wahlen 2023 Symbol Gleichstellung Frauenrechte

L’égalité atteinte en Suisse ? Loin de là ! 

  • Les femmes gagnent toujours globalement un salaire inférieur pour le même travail que les hommes et la plupart du travail est même non rémunéré.
  • Aujourd’hui encore, les femmes doivent choisir entre leur carrière et leur famille.
  • Nos corps deviennent toujours un enjeu politique, encore récemment avec l’attaque contre les droits à l’avortement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *