Vote du 13 février : Non à la suppression du droit de timbre

,
Abstimmung 13. Februar

Le Parlement veut une fois de plus supprimer les prélèvements sur les grandes entreprises et les banques – à nos dépens. À savoir, les taxes sur les émissions qui font partie de ce que l’on appelle le droit de timbre.

*baille* 🥱, cela peut paraître ennuyeux. Mais c’est très important. Car si la proposition est acceptée, il manquera 250 millions de francs chaque année à l’État 🤯.

Alors il n’y a que deux options : Soit les impôts sur le revenu sont augmentés, soit l’État réduit ses services. Aucun des deux n’est bon, n’est-ce pas ?

L’abolition n’aide pas non plus les PME. Ils sont déjà très peu touchés par la taxe sur les émissions. L’abolition ne déclencherait pas d’investissements et ne créerait pas d’emplois. Il s’agit simplement d’un cadeau fiscal coûteux et inutile pour les grandes entreprises.

Le droit de timbre est actuellement payé principalement par les grandes entreprises et les sociétés financières. Celles-ci bénéficient déjà d’avantages fiscaux par rapport aux petites entreprises. Le droit de timbre a donc un effet compensatoire. Faut-il vraiment supprimer cette péréquation ?

Campax dit non le 13 février. 

Abstimmung 13.02

Oui au paquet média le 13 février

Le 13 février, la Suisse votera sur la loi fédérale...

NON à la loi sur l'e-ID le 7 mars !

[vc_row][vc_column css_animation="bottom-to-top"][vc_column_text]Le 7 mars, nous voterons sur la loi sur...

Leave your comment