Une nouvelle étude le montre : La protection des dénonciateurs est payante

Rapport de dénonciation 2019

Le rapport publié aujourd’hui par la HTW Chur et le groupe EQS sur les dénonciations en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne et en Suisse montre : « Il est intéressant pour les entreprises de proposer leurs propres systèmes de signalement aux dénonciateurs*.

Un peu moins d’un tiers des entreprises interrogées ont pu découvrir plus de 60 % de la perte financière totale grâce au MROS. L’étude a également montré que l’anonymat n’a aucune influence sur la proportion de signalements abusifs. Les progrès dans ce domaine sont dus dans une large mesure aux initiatives législatives des pays voisins et, plus récemment, de l’UE.

SwissLeaks appelle la Suisse à lui emboîter le pas, la discussion sur la révision partielle des RUP dure depuis près de 6 ans maintenant et il n’y a pas de fin en vue au débat. Afin de mieux protéger les dénonciateurs en Suisse, la protection contre le licenciement des dénonciateurs doit être sensiblement améliorée et l’accès aux bureaux d’enregistrement en dehors de l’entreprise doit être facilité.

Contact : Andreas Freimüller

Gestion de projet SwissLeaks, 079 251 38 35

Télécharger le rapport sur les dénonciateurs

Leave your comment