Pas d’exportations d’armes vers les pays en guerre civile !

Suite au succès du lobbying de l’industrie de l’armement auprès des commissions compétentes, le Conseil fédéral a voulu faciliter l’exportation d’armes vers les pays en guerre civile. En mars 2018, Campax a lancé une campagne contre ce projet par le biais d’une pétition. La pétition a eu beaucoup de succès et la remise a également été bien suivie. Par la suite, le sujet est devenu le thème politique le plus brûlant de l’été 2018.

Le 10 septembre 2018, une large coalition de partis et d’organisations a adressé un carton rouge au Conseil fédéral en lançant l’initiative de correction. Avec la modification prévue de l’ordonnance sur le matériel de guerre, qui permettrait d’exporter des armes également vers des pays en guerre civile, le Conseil fédéral franchit clairement une ligne rouge.

Après que le Conseil des Etats n’a pas adopté la motion sur « l’élargissement de la base démocratique des exportations d’armes », l’initiative de correction a été lancée le 11 décembre 2018. L’initiative – qui est soutenue par une large alliance – demande que le Parlement et la population aient leur mot à dire sur les réglementations concernant les exportations de matériel de guerre.

L’initiative a été déposée le 24 juin par l’Alliance contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile – dont Campax fait partie – avec plus de 135’000 signatures.

Les lobbyistes pour et contre les exportations de matériel de guerre se livrent une bataille acharnée depuis plusieurs semaines déjà. « 10vor10 » a rencontré deux adversaires dans la lutte pour les exportations controversées : Le directeur d’une fabrique d’armes et notre campaigner Urs.

Les images de l'initiative

Pas d'exportations d'armes vers les pays en guerre civile !