Action perturbatrice du CEO de Zurich au Forum économique de Winterthour

,

Mercredi matin, des militant·es de la grève climatique Winterthur et Campax ont pris d’assaut la scène du théâtre de Winterthur avec une bannière. Ils ont interrompu le discours de Juan Beer, CEO de Zurich Assurance Suisse, au Swiss Green Economy Symposium (SGES) par mégaphone et ont critiqué le greenwashing autant du Forum économique que de Zurich Assurance.
La demande adressée à Zurich : Ne plus assurer les nouveaux projets pétroliers et gaziers !

Le programme principal du SGES à Winterthour de mercredi matin a été gravement perturbé. Au cours du panel «Protection concrète du climat dans les entreprises», Zurich Assurance CEO Juan Beer, le président Jürg Gross, le CEO de myclimate ainsi que des représentants de Coca-Cola et Migros ont été surpris par trois militant·es de la grève climatique de Winterthur et Campax. Ceux-ci ont pris d’assaut la scène en portant une grande bannière de 2,5 m avec l’inscription «Zurich, quitte le pétrole et le gaz!» alors qu’un public d’environ 400 personnes les regardait. Le public a eu de nombreuses réactions positives.

Avec un mégaphone, Björn Müller, chargé de campagne chez Campax, a critiqué: «Zurich Assurance se repose sur des politiques climatiques totalement insuffisantes malgré l’escalade de la crise climatique, un été de feux de forêt dévastateurs et maintenant des milliers de morts dans un Pakistan inondé. Parce que cela permet de continuer à assurer la plupart des projets pétroliers et gaziers, comme l’a montré Insure our Future! » (1) Paula Will, activiste de la grève climatique de Winterthour, a ajouté: «Zurich Assurance et d’autres entreprises ont une fois de plus tenté de vous vendre ici des investissements dans les entreprises de gaz fossiles supposés être «verts». La durabilité est plus importante que jamais dans les entreprises, mais avec de tels événements de greenwashing, nous ne faisons qu’investir plus dans les énergies fossiles plutôt que de repenser et de développer les énergies renouvelables. »

Video Störaktion

Zurich continue à assurer des projets pétroliers et gaziers

Zurich Assurance exclut certes depuis novembre 2021 le charbon, les sables bitumineux, les schistes bitumineux (2), les projets dans certaines parties de l’Arctique ainsi que les projets d’exploration pétrolière «Greenfield» (3) d’entreprises sans «plans de transition judicieux». Ces critères d’exclusion sont cependant beaucoup trop laxistes. En effet, selon une analyse du réseau international Insure our Future, ils permettent de continuer à assurer la plupart des projets d’expansion pétrolière (1). Seuls les projets gaziers dans certaines parties de l’Arctique sont exclus. L’extraction du gaz par le méthane, qui s’échappe tout au long de la chaîne de valeur et qui est bien plus dommageable pour le climat, est particulièrement intensive en gaz à effet de serre.

Ironiquement, Zurich se considère comme un précurseur en matière de climat. Elle doit, si elle est vraiment sérieuse, immédiatement cesser d’assurer de nouveaux projets pétroliers et gaziers. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat (GIEC) (4) et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) (5) ont clairement fait savoir que l’objectif de 1,5 C ne permettait pas une nouvelle expansion de la production d’énergie fossile. Au contraire, la production existante doit être progressivement réduite. La production mondiale de pétrole et de gaz doit diminuer de 4%, resp. 3% par an d’ici 2030 pour être compatible avec l’objectif de 1,5 C. (6)

Nous exigeons que Zurich adapte enfin ses directives climatiques à l’état actuel des connaissances et exclue systématiquement les nouveaux projets pétroliers et gaziers !

Vous aussi, rappelez à Zurich ses obligations en lui envoyant un e-mail dès maintenant !

Source:

  1. Analyse du réseau international Insure Our Future sur la dernière mise à jour de la police d’assurance de Zurich : https://global.insure-our-future.com/zurich-takes-minor-step-away-from-oil-and-gas/
  2. Zurich, directives d’exclusion : https://www.zurich.com/en/sustainability/governance-and-policies/exclusion-policies
  3. « Greenfield » fait référence à des projets d’exploration dans des zones qui n’ont pas encore été utilisées pour l’extraction de matières premières ; à distinguer notamment de l’extension d’installations de production existantes.
  4. GIEC, Réchauffement climatique de 1,5 ºC. Rapport spécial, octobre 2018.
  5. IAE, Net Zero by 2050 : https://www.iea.org/reports/net-zero-by-2050
  6. Stockholm Environment Institute et al, The Production Gap, décembre 2020.

Journée d’action décentralisée auprès de Zurich

Des actions des activistes de Campax ont eu lieu dans...

Tour de Climat 2021: Die Fahrer vor dem Kantonalen Regierungsgebäude vor dem Petitionseinwurf in Zug

Campagne sur la place financière

La campagne sur la place financière est au centre de...

Leave your comment