Soumise de la Pétition #NoComplicity sur les camps d’internement ouïgours !

,

23’000 demandent : Renégociez l’accord de libre-échange avec la Chine !

Lundi matin, le 7 septembre, nous avons déposé la pétition #NoComplicity avec les camps d’internement. Elle exige que le Conseil fédéral renégocie l’accord de libre-échange avec la Chine.

Dans la province chinoise du Turkestan oriental (Xinjiang), au moins un million de Ouïghours* sont emprisonnés dans des camps d’internement, des milliers sont contraints de travailler dans des usines de marques internationales. On rapporte des cas de torture, de viol, de stérilisation forcée, de faim et de conditions d’hygiène insoutenables. Le contexte est le conflit qui dure depuis des décennies au sujet de l’indépendance du Turkestan oriental.

La Suisse a conclu un accord de libre-échange avec la Chine. Celui-ci ne peut pas empêcher que des produits issus du travail forcé ouïgour soient importés en Suisse et bénéficient également de concessions douanières. Avec l’Association ouïghoure de Suisse et la Société pour les peuples menacés, nous avons donc lancé la pétition #NoComplicity en mars. Lundi, nous l’avons remis au Conseil fédéral avec 23’000 signatures.

***

Fotos: Franziska Rothenbühler/GfbV

« Pratiquement toute l’industrie de la mode participe au travail forcé ouïghour »

The Guardian, 23.7.2020 Selon une coalition d’organisations de défense des...

Surveillance de masse des Ouïghours : la SPM dépose plainte contre l’UBS

La banque suisse UBS entretient des relations commerciales avec le...

Leave your comment