Nous avons été écoutés!

,

En trois jours, plus de 90’000 personnes ont travaillé pour des centaines de milliers de travailleurs indépendants, d’entreprises familiales et de micro-entreprises. Elles n’avaient pas droit à une indemnité de chômage partiel, même si elles paient à l’AC.

Markus Hohl a lancé l’Eilapell sur ACT, la plateforme de pétition de Campax, et a travaillé pour la requête avec un grand engagement. Voici son dernier message aux supporteurs de la pétition.

Chère personne directement concernée, chers proches, chère signataire, chère signataire, chère dame, cher monsieur

C’était une semaine! Beaucoup d’entre nous se souviendront d’elle pendant longtemps. Nous avons recueilli près de 90 000 signatures (dans les trois langues) en trois jours. Je pense que nous pouvons maintenant réduire notre activité de collecte et donc aussi nous « réduire » un peu.

Parce que nous avons atteint nos objectifs.

Un premier soulagement est apparu lorsque les participants à la conférence de presse se sont annoncés : les conseillers fédéraux Berset, Parmelin et Maurer. Il s’agit donc aussi d’une question d’argent. Puis, le vendredi soir, la réponse du SECO est arrivée. La responsable de la communication nous a répondu en joignant le communiqué de presse (liens ci-dessous). Voici le résumé en bref:

1. l’indemnisation à court terme est NOUVELLE pour les salariés sous contrat à durée déterminée, les intérimaires, les stagiaires et aussi pour les salariés assimilés aux employeurs (cadres et personnes associées), y compris le conjoint ou partenaire aidant: l’art. 31, al. 3 LACI, qui nous a tant énervés, nous les petites entreprises, n’est plus applicable. C’était notre pétition. Un montant forfaitaire de 3320 Fr. est mentionné comme compensation pour le travail à court terme pour un emploi à plein temps.

2. une indemnisation pour la perte de revenus des travailleurs indépendantsqui ont été contraints de fermer leur entreprise si soudainement. Elle est réglementée selon AC (armée, protection civile, maternité) : 80% du revenu sous forme d’indemnité journalière et un maximum de 196.- Fr. par jour. L’indemnisation pour une quarantaine médicalement prescrite est limitée à 10 jours, celle pour les tâches de soins (fermeture des écoles) à 30 jours. Le bureau de paiement est la caisse d’assurance AVS par laquelle vous réglez vos comptes.

3. L’indemnisation du manque à gagner pour les salariés concerne les parents qui ont dû interrompre leur travail pour s’occuper de leurs enfants en raison de la fermeture des écoles. Ici aussi, l’indemnité est une indemnité journalière qui peut atteindre un maximum de 196.-/par jour. Ils sont limités à 10 jours pour la quarantaine prescrite par le médecin et à 30 jours pour les tâches de soins (fermeture des écoles).

La culture, le sport, le tourisme et la politique régionale sont également mentionnés. Pour plus de détails, veuillez vous référer au communiqué de presse.

Passons maintenant à la partie pratique

Le conseiller fédéral Maurer le dit clairement : nous avons des entreprises qui ne peuvent pas payer et d’autres attendent l’argent et ne peuvent pas payer. L’objectif est que la personne qui doit quelque chose puisse payer afin que celle qui doit l’argent puisse payer. Il s’agit de liquidités, afin que nous n’entrions pas dans une spirale négative dont nous ne pourrions pas sortir.

Comment faire lorsque des dizaines de milliers de demandes arrivent en quelques heures? Avec l’aide de votre propre banque: elle vous accorde un crédit-relais pour couvrir les pertes causées par Corona. La banque paie, le gouvernement garantit. Très important: il ne s’agit pas de prêts supplémentaires ou de paiements d’arrosoir. Un exemple concret: vous recevrez des indemnités de chômage partiel ou des paiements d’OE. il faut du temps pour que ces indemnités soient calculées et versées, ce que nous n’avons pas pour l’instant. La banque avance et vous remboursez lorsque l’argent arrive des fonds de compensation. Très pragmatique: chapeau à ces mesures à effet immédiat, qui, comme l’indique clairement le conseiller fédéral Maurer, sont surtout destinées aux petites entreprises.

Les mesures concrètes seront prises mercredi prochain sous la forme de directives et d’ordonnances d’urgence, de sorte que les liquidités en question seront disponibles dès jeudi. Le conseiller fédéral Maurer parle d’aller à la banque. Je vous conseille vivement de le faire par e-mail ou par téléphone, si la banque ne vous répond pas d’ici mercredi déjà : distanciation sociale.

Le SECO vous demande de bien vouloir comprendre que la publication des mesures adoptées sur les sites web doit se faire en trois langues.

Ensemble, nous avons été forts – un grand merci !

Nous vous souhaitons une très bonne journée
Markus Hohl

Vous trouverez ici le communiqué de presse sur le site de la Confédération suisse

Ici, le communiqué de presse est également disponible en téléchargement – ainsi qu’un « Schmankerl » d’un chanteur autrichien ( ?) – un peu réfléchi mais peut-être très utile en cette période de fermeture.

Progrès et solidarité : cela n’est possible qu’avec Ton soutien.

Grâce à Ton don, les gens sur ACT, la plateforme de pétition de Campax, peuvent lancer eux-mêmes des campagnes à la base et s’attaquer aux problèmes qui doivent être résolus. Des campagnes ciblées font pression sur les décideurs pour qu’ils changent les choses.

Ton soutien par Ton engagement et par Ton don rend tout cela possible.

Leave your comment