Les cantons contre la privatisation de l’E-ID

,

Quelque chose se prépare

Il y a une semaine aujourd’hui, nous avons soumis le référendum contre la privatisation du passeport numérique. Aujourd’hui, les premiers cantons prennent la parole et critiquent ouvertement la loi sur l’E-ID, comme l’a rapporté la NZZ en première page.

La résistance la plus forte vient du canton de Vaud.  » La loi votée par le Conseil national et le Conseil des Etats contredit fondamentalement les principes du canton « , explique Patrick Amaru, chef de la Direction générale du numérique et des systèmes d’information dans l’article de la NZZ. « Il n’est pas acceptable que l’État place cette tâche souveraine entre les mains de particuliers ».

Dans les prochaines semaines, le gouvernement du canton de Vaud décidera si le canton adoptera un slogan de vote. D’autres critiques émanent du canton de Schaffhouse et de la ville de Zoug. Tous deux proposent déjà une carte d’identité électronique d’État et en ont fait une bonne expérience.

Au cours des prochaines semaines, nous ferons tout notre possible pour convaincre les autres cantons de s’opposer à la privatisation de l’E-ID. Après tout, ce sont finalement les cantons qui fournissent la plupart des services à leurs citoyens sur Internet.

Leave your comment