La corde raide du climat au Martinsloch

, ,

Le Martinsloch est un énorme trou dans la roche au-dessus de Flims, dans le canton des Grisons. Hier, lors de la journée de pause du Tour de Climat, cinq responsables de campagne sont montés sur ce site emblématique et ont accroché une énorme banderole avec le slogan « Decarbonize the National Bank, Graubünden! »

Samedi matin, 07h30. Je fais mes derniers pas jusqu’au Martinsloch, un énorme trou dans la roche de la barrière tectonique Sardona, au-dessus de Flims. Lorsque je suis au sommet et que je regarde autour de moi, j’ai presque envie de crier de joie. Cet endroit est vraiment magique ! Il y a du brouillard ce matin, mais le soleil perce lentement. La vue sur le Segnesboden en contrebas, où la rivière serpente à travers la lande, est d’autant plus belle.

Tout est déjà prêt

Nous déballons rapidement les lourds sacs à dos, que nous avons trimballés le long de la montée abrupte pratiquement dépourvue de sentier. Heureusement, mes collègues avaient déjà tout préparé le vendredi. Ils avaient escaladé la paroi rocheuse, tendu une « slackline » (une sangle d’équilibriste) entre les deux côtés et y avaient attaché la bannière comme un rideau.

Lutter contre le vent

Mais quand nous avons voulu tendre la bannière, le vent nous a surpris. La bannière de 16×3,5 m se gonfle comme une voile et il est pratiquement impossible de la déployer. Déjà les premiers œillets sont déchirés par la forte traction du vent. Nous avons improvisé une fixation et attendu patiemment que le vent se calme un peu pour pouvoir tendre la bannière en y mettant toutes nos forces. Le slogan était enfin clairement visible : «Decarbonize the National Bank, Graubünden !»

Notre message personnel au directeur des finances des Grisons, Christian Rathgeb

La toile de fond de cette action est notre campagne « Tour de Climat ». La Banque nationale suisse investit des milliards dans le pétrole, le gaz et le charbon. Les principaux actionnaires sont les cantons. Ils doivent prendre leurs responsabilités. C’est pourquoi nous nous déplaçons à vélo de canton en canton, dans toute la Suisse, pour remettre notre demande en mains propres. Cela fait maintenant quatre semaines que nous sommes « on the Road ». Hier, nous avons pris une journée de repos à Coire. Nous l’avons employée à donner encore plus de poids à notre demande au canton des Grisons par notre action spectaculaire au Martinsloch.

Nous reprenons la route

Entre-temps, nous sommes arrivés à Stans. Demain, nous continuerons vers Zoug. Voulez-vous nous soutenir ? Alors aidez-nous en versant une somme forfaitaire dans les caisses de la campagne. Faire un don maintenant !

***

PS à tous les Glaronais.es : Nous espérons que vous ne nous en voulez pas de nous être adressés aux Grisons ;-). Le Martinsloch est juste à la frontière mais c’est dans les Grisons que nous avons fait une pause.

Gigantesque bannière sur les chutes du Rhin

Ce matin, des militants de Campax ont accroché une énorme...

Risque climatique : les cantons doivent responsabiliser la BNS #TourDeClimat

26 pétitions demandent aux ministres cantonaux des finances de soutenir...

Leave your comment