Partager le vaccin avec le monde entier

,
Aufruf des globalen - FR

Exemption pour l’accès à la vaccination COVID-19.

Il existe un moyen de contenir le coronavirus au niveau international. Mais la Suisse ne veut pas le soutenir. Ce n’est pas possible, n’est-ce pas ?

Dans une semaine, les États membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) décideront s’ils soutiennent un plan novateur visant à libérer les brevets COVID-19 pour stimuler la production mondiale de vaccins et garantir un accès équitable à tous les pays d’Europe et au-delà. Demande maintenant au conseiller fédéral Guy Parmelin que la Suisse soutienne cette demande et la défende dans les négociations. 

C’est pourquoi cette dérogation est importante :

  • Si des pays comme la Suisse ont déjà pu obtenir par contrat suffisamment de vaccins et ont commencé leurs campagnes de vaccination, d’autres n’ont aucune chance de parvenir à une immunité collective dans un avenir proche

  • Elle permet une production décentralisée et rapide de vaccins indispensables, ce qui en fait un élément clé pour contenir le virus.

  • Elle peut réduire de moitié le nombre de décès liés à la COVID-19 dans le monde.

  • Elle peut réduire les dommages économiques, car un contrôle efficace de la pandémie nous permettra de sortir plus rapidement du confinement.

  • Il est bon pour tous les pays, y compris la Suisse, car il permet d’éviter un goulot d’étranglement en matière de vaccination.

Nous appelons le conseiller fédéral Guy Parmelin à soutenir la demande de dérogation temporaire à l’accord ADPIC et à œuvrer pour son adoption. L’adoption de la dérogation ADPIC est un élément important de la solution pour lutter contre le coronavirus et de notre devoir humanitaire.

Nous avons été écoutés!

En trois jours, plus de 90'000 personnes ont travaillé pour...

Leave your comment