Étendre les sanctions contre le régime de Loukachenko !

,

Campax et l’organisation des droits de l’homme Libereco demandent l’extension immédiate des sanctions contre le régime biélorusse.

«L’oligarque bélarusse Vorobey (…) a été sanctionnée par l’UE. Et qu’est-ce qu’il a fait ? Il est venu en avion pour passer ses vacances en Suisse… Car la Suisse n’a pas appliqué la troisième liste des sanctions de l’UE. » [1]

Voici les mots de la dirigeante de l’opposition biélorusse, Swetlana Tichanowskaja. Lors de sa visite en Suisse, elle a demandé au conseil fédéral d’appliquer l’ensemble des sanctions imposées par l’UE, et de les étendre également aux fonctionnaires des niveaux hiérarchiques inférieurs.

Soutenons Tichanowskaja dans ses demandes ! Campax et l’organisation de défense des droits de l’homme Libereco demandent au Conseil fédéral d’étendre immédiatement les sanctions contre la Biélorussie.

Depuis. Août 2020, jeunes et vieux descendent dans les rues, en Biélorussie, pour manifester contre le dictateur Loukachenko. Plus de 33’000 personnes ont été arrêtées arbitrairement, la violence policière est flagrant, et il y a eu au moins 1000 rapports de torture jusqu’à la fin de l’année 2020. [1] Même si la Suisse est un petit pays, il est essentiel qu’elle se joigne aux sanctions de l’UE et qu’elle signalise ainsi sa détermination.

***

Sources:
[1] SRF.ch, Was kann die Schweiz für Belarus tun, Frau Tichanowskaja?, 9.3.2021, https://www.srf.ch/news/schweiz/repression-in-belarus-was-kann-die-schweiz-fuer-belarus-tun-frau-tichanowskaja
[2] Libereco, Facts of Repression, 17.2.2021, https://www.lphr.org/belarus-facts-of-repression/

Succès ! Le Conseil fédéral étend les sanctions contre le Belarus

Un énorme succès pour la communauté Campax. Depuis le début...

Coupe du monde de hockey annulée au Belarus

Bonne nouvelle: la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF)...

Leave your comment