Campax à l’assemblée générale de la BNS

, ,

Ce matin, la Banque nationale suisse a tenu son assemblée générale – et nous y étions ! La BNS doit enfin cesser de financer la crise climatique. 

A l’entrée du bâtiment se trouvent cinq militants habillés en serveurs. Dans leurs mains, ils tiennent un plateau, sur lequel se trouve un verre rempli de pétrole.  Un représentant de SNB veut entrer dans le bâtiment. L’un des militants demande : “Voulez-vous un verre d’huile ?”

Cette scène s’est déroulée ce matin devant l’ancienne bourse de Zurich, où la Banque nationale suisse tenait son assemblée générale. Les investissements de la BNS ne sont pas publics, mais les exigences de transparence aux États-Unis et au Royaume-Uni montrent que ses investissements dans ces pays – qui représentent 66 % des placements en actions de la banque – sont à l’origine de presque autant d’émissions de CO2 que l’ensemble des émissions nationales de la Suisse. Dans l’ensemble, le portefeuille de la BNS soutient un réchauffement global de 4 à 6°C d’ici 2100, ce qui rendrait notre planète largement inhabitable d’ici là. [2]

Avec cette stratégie de placement, la BNS fait piètre figure même dans les comparaisons internationales en matière de climat : un nouveau rapport de l’organisation Positive Money montre que la BNS est à la traîne par rapport à ses homologues européens, alors qu’eux-mêmes ne sont pas des élèves modèles. [3]

Un désinvestissement immédiat est nécessaire

Les organisations climatiques Campax, BreakFree et Fossil Free demandent donc à la BNS de se défaire immédiatement de toutes les actions des entreprises impliquées dans la production, le commerce et le traitement des combustibles fossiles, en commençant par les combustibles fossiles les plus polluants : sables bitumineux, fracturation et pétrole et gaz de l’Arctique. La BNS doit réinvestir cet argent dans une restructuration juste et verte de l’économie mondiale.

Pour faire valoir cette exigence, les organisations ont pris ce matin l’action ci-dessus. Elle vise à faire comprendre que les énergies fossiles sont tout aussi désagréables pour le climat que pour nous, les humains.

Campagne commune pour une place financière suisse respectueuse du climat – #ExitFossilFuelsNow

De nombreuses organisations de défense du climat s’unissent cette année pour faire campagne en faveur d’une place financière suisse respectueuse du climat. Avec ses investissements, cette place financière provoque environ 22 fois plus d’émissions de CO2 que la Suisse au niveau national. Cela en fait le plus gros problème climatique de la Suisse.

Cette année, les organisations climatiques attireront l’attention sur leurs revendications par de nombreuses campagnes. Le signal de départ sera donné le 30 avril.

Sources :
[1] et [2] : Artisans de la transition, Rapports BNS. https://www.artisansdelatransition.org/agir-avec-nous/desinvestir/rapport-bns#anglais
3] : Positive Money, Green Central Banking Scorecard. https://positivemoney.org/publications/green-central-banking-scorecard/

Photos : Marin Mikelin
Vidéo : Jens Woernle

Faire un don pour la campagne de la SNB

Campax est financé par des dons. Pour financer des actions comme celle-ci, nous avons besoin d’aide. Même une petite contribution vaut beaucoup. Merci beaucoup !

La SNB est en dernière position européenne en matière de climat

Un nouveau rapport montre que la Banque nationale suisse est...

Leave your comment