Arrêt des exportations d’armes vers la Turquie avec effet immédiat

« Alors que la Turquie attaque le peuple kurde à Rojava, la Suisse continue d’exporter du matériel de guerre vers la Turquie. Chaque franc exporté est un franc de trop. Il est urgent d’envoyer un signal politique clair ».

Cet après-midi, Campax, en présence de ses partisans, a remis une pétition de plus de 8000 signatures au chef du SECO, Guy Parmelin, à la Chancellerie fédérale à Berne. Il demande l’arrêt immédiat des exportations d’armes vers la Turquie.

La raison de cette pétition est l’invasion de l’armée turque dans le nord-est de la Syrie, qui a commencé le 9 octobre, et l’agression qui s’en est suivie contre le peuple kurde dans la région de la Rojava. L’attaque a déjà fait d’innombrables morts et blessés – y compris des civils et des enfants – et plus de 100 000 personnes ont été évacuées. ¹

« Alors que la Turquie attaque le peuple kurde à Rojava, la Suisse continue d’exporter du matériel de guerre vers la Turquie. Chaque franc exporté est un franc de trop. Il est urgent d’envoyer un signal politique clair « , déclare Iared Camponovo, responsable de la campagne chez Campax.

En deux semaines, 8’610 personnes ont signé la pétition. La critique internationale de la guerre d’Erdogan est de plus en plus forte. Après que les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, la Finlande, la France et l’Allemagne ont déjà bloqué les exportations d’armes vers la Turquie, nous demandons que la Suisse se joigne également à cet arrêt et que le SECO déclare un embargo sur l’exportation d’armes ou de pièces détachées vers la Turquie.

La lutte des lobbyistes pour les exportations d'armes

Les lobbyistes pour et contre les exportations de matériel de...

Campax - Campagne contre les exportations d'armes

Pas d'exportation d'armes vers des pays en guerre civile !

Grâce au lobbying réussi de l'industrie de l'armement auprès des...

Leave your comment