Accord de libre-échange avec le Brésil

C’est incroyable : en une semaine seulement, nous avons recueilli plus de 64 000 signatures contre l’accord de libre-échange avec le Mercosur. Autant et aussi vite que jamais ! Hier après-midi, nous avons remis notre pétition à Berne en compagnie de nombreux partisans.

Petitionsübergabe 'Kein Schweizer Freihandelsabkommen mit Amazonas-Zerstörer Bolsonaro!'
© Ben Zumbühl/Campax

La Suisse et le Brésil – notre communauté n’y pense pas seulement depuis hier : déjà lors de la visite du président de droite brésilien Bolsonaro au WEF à Davos, Campax s’est mobilisée et a protesté contre l’offensive de charme du président Ueli Maurer.

Sous l’administration Bolsonaro, les plus grandes forêts tropicales humides du monde dans le bassin amazonien sont détruites plus impitoyablement que jamais auparavant. Le poumon vert de la terre est carbonisé afin d’utiliser à mauvais escient les zones défrichées pour l’élevage du bétail et la culture du soja. Une catastrophe pour le climat mondial. L’accord de libre-échange avec le Mercosur accélérera encore le défrichage de la jungle par brûlis : Il apporte en Suisse du bœuf et du soja bon marché.

C’est un signe d’espoir bienvenu que plus de femmes suisses* que jamais élèvent la voix et défient les politiciens. Plus de 64 000 citoyens* ont signé contre l’accord de libre-échange du Mercosur avec la Suisse – bien plus de signatures qu’il ne serait nécessaire pour un éventuel référendum sur l’accord de libre-échange du Mercosur. Il est clair que le Conseil fédéral et le Parlement ne peuvent pas ignorer cette allusion au piquet de clôture.

Nous avons montré que nous pouvons faire beaucoup pour apporter une contribution importante et concrète à la protection du climat. Nous voulons également emporter cette impulsion avec nous pour les élections fédérales : Les élections sont d’une importance fondamentale pour déterminer comment les choses se passeront en Suisse à l’avenir. Campax fait tout son possible pour que le prochain parlement soit doté d’un personnel suffisant pour progresser sur les questions du climat, de la justice sociale, de l’égalité et des exportations d’armes.

Plus que jamais, notre engagement commun est nécessaire pour créer un pendant de la société civile aux grandes entreprises et aux multimillionnaires qui fixent actuellement l’agenda politique.

Afin de pouvoir mener des campagnes encore meilleures l’année prochaine, nous sommes en train de reconstruire complètement notre base de données et nos sites web. Avec des militants supplémentaires*, nous voulons pouvoir continuer à travailler de manière agile mais encore plus saine qu’auparavant.

Ce sont de grands objectifs. Il faudra beaucoup d’endurance pour mettre en œuvre nos plans. Pouvez-vous soutenir Campax par un don mensuel ?

© Chris Völkle/Campax

Loi sur le CO2: de petits pas dans une crise climatique majeure

Le Conseil national a dans sa majorité - à l’exception...

Protect climate not planes - Campax - Alliance-Climat

Pour une taxe sur les billets d’avion efficace !

26 mouvement, organisations et partis politiques demandent au Conseil national...

Leave your comment